Conseils financiers



Avec tous ces fraudeurs à la Bernard Madoff, Vincent Lacroix et Bertram Earl Jones qui sont passés maîtres de la tromperie, du mensonge, de l’hypocrisie, de la manipulation, il n’est pas évident de bien se protéger contre ces gens-là. Après tout, c’est des années d’économie de durs laveurs que nous mettons entre les mains de ces conseillers financiers.

Extra-Luxe vous a déniché quelques conseils financiers pour ne pas tomber dans le piège :

Conseil 1 : Rencontrez plusieurs conseillés. Il est illogique de faire aucune recherche avant de confier toutes nos économies à un inconnu dont on a une connaissance minimale.

Conseil 2 : Vérifier auprès de l’AMF que votre conseiller détient un permis.

Conseil 3 : Travaille-t-elle de façon isolée ou si elle est en lien avec une institution reconnue (exemple AGF, Aim Trimark, Banque Royale, etc.)?

Conseil 4 : Prennez quelques minutes pour vérifiez si votre conseiller a fait l’objet de plaintes. Cet excellent indice devrait vous mettre la puce à l’oreille.

Conseil 5 : Est-ce que votre conseiller est qualifié ? A-t-il une attestation d’études pertinentes (par exemple, un diplôme en finance). Détient-il au moins un titre professionnel pertinent, une appartenance à au moins une association professionnelle pertinente?

Conseil 6 : Prévoyez du temps pour pouvoir lui poser toutes vos questions, pour vous faire expliquer ses techniques de placement (types de placement, titres, etc.), mais surtout demandez-lui où il tire ses informations (lettres financières, bulletins, etc.). Demandez-lui de voir des rapports envoyés à ses clients. Pour des questions de confidentialité, il n’aura qu’à biffer les noms et adresses de ceux-ci. N’oubliez jamais que c’est vous le client alors ne soyez pas gêné..

Conseil 7 : Soyez vigilant lorsqu’on vous fait des promesses de rendement. Personne, autre que Dieu, ne peut garantir des rendements élevés

Conseil 8 : Vérifier qu’il fait bien ces devoirs. Votre conseiller doit s’assurer de bien connaître vos objectifs de placement et vérifier vos limites face aux risques.

Conseil 9 : Très IMPORTANT, jamais un conseiller, planificateur ou gestionnaire ne doit pouvoir manipuler à votre argent. Vos chèques ou virements doivent toujours être faits au nom de l’institution financière reconnue qui agit comme fiduciaire pour le gestionnaire.

Conseil 10 : Assurez-vous d’avoir des rapports périodiques explicites, qui indiquent tous les titres détenus, leur valeur à la fin de la période pour laquelle le rapport est produit, le rendement obtenu sur les titres à revenu fixe, les dividendes payés sur les actions.

Garder toujours à l’esprit que c’est votre devoir d’obtenir des réponses claires et complètes à vos questions. Si venez à avoir des inconforts face à ce gestionnaire potentiel, ne lui confiez pas les économies que vous avez mis des années à accumuler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*