Salaire des femmes



Salaire des femmesCombien de fois peut-on lire ou entendre des débats sur l’inégalité des salaires des femmes versus ceux des hommes dans notre société ? Nous travaillons fort au Québec pour diminuer l’écart qu’il existe entre le salaire des femmes et des hommes. Et bien, il est maintenant temps de remettre les pendules à l’heure et de revoir la grille de salaire pour certains corps de métier où le salaire des femmes bat haut la main ceux des hommes.

Dans certains secteurs, les femmes ont en moyenne un meilleur salaire que les hommes. Voici une liste de secteur ou métiers où les femmes prennent leur revanche salariale sur les hommes :

Secteur de la pornographie

Qu’il n’en déplaise à certaine, l’industrie de la pornographie demeure le lieu où le métier d’actrice est bien rémunéré si on le compare à celui des hommes. La pornographie a bien beau être un domaine dégradant pour la femme, il n’en demeure pas moins qu’il est fréquent que le salaire des femmes soit de vingt-cinq (25) à cinquante (50) pour cent plus élevé dans ce corps de métier. Un avantage primordial pour ces femmes lorsqu’on considère les positions dans lesquelles elles doivent se mettre pour travailler!

Secteur de la mode

Un secteur fortement avantagé pour la femme, un top modèle comme Gisèle Bündchen peuvent toucher un salaire annuel de 45 millions de dollars. Aucun mannequin masculin ne peut espérer toucher une telle somme. Les plus beaux tops modèles masculins comme Gabriel Aubry arrivent avec difficulté à dépasser des revenus d’un million de dollars, soit 2 pour cent du revenu de notre populaire Brésilienne.

Secteur de la boulangerie

Mesdames les boulangères, le succès et la richesse sont aux États-Unis! Du moins, les femmes y gagnent en moyenne 4% de plus que les hommes dans ce secteur. Ceci représente un montant supplémentaire de 18$ de plus par semaine et de 900$ au bout de l’année, malgré que la main- d’œuvre est dominé à cinquante-trois pour cent (53%) par les hommes.

Secteur de la télévision

Il est facile de penser que les Julie Snyder et les Fabienne Larouche du Québec n’ont pas de misère à toucher un salaire payant. Selon AOL Jobs, les femmes qui travaille dans ce corps métier gagnent en moyenne neuf pour cent (9%) de plus que les hommes. Le salaire annuel moyen d’une productrice télé tourne autour de 53 500$ aux États-Unis.

Secteur hôtellerie

Dans ce secteur assez homogène, les femmes demeurent toujours dominantes lorsque vient le temps de toucher la part du gâteau. Comparativement aux hommes, les femmes gagnent jusqu’à onze pour cent (11%) pour le même travail selon Forbes. Malheureusement, le magazine ne précise toute foi pas si l’écart des revenus est attribuable aux pourboires. Cette différence pourrait bien s’expliquer par l’hypothèse que les clients sont en moyenne plus riche que les clientes. N’oublions pas le facteur séduction qui influence également de beaucoup les pourboires dans ce métier.

Secteur des soins de beauté et nutrition

Que vous pratiquiez un job de techniciennes en manucure, esthéticiennes, maquilleuses ou de nutritionniste, sachez que ces femmes gagnent en moyenne 11 à 12 $ de plus par semaine que leurs homologues masculins. Notez qu’avec les nombreux problèmes de surpoids de notre société, on pourrait penser à ce que le métier de nutritionniste soit davantage rémunéré dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*